AGADIR ET L’ANTI-ATLAS

author
2 minutes, 44 seconds Read
Spread the love

Dans cette région entre mer et montagnes, vous découvrirez des paysages parmi les plus beaux du pays ! Cité maritime où pêcheurs et goélands cohabitent, Essaouira – l’ancienne Mogador – est le fleuron de la côte. Derrière le port et son animation permanente s’étend la médina avec ses ruelles où s’entassent marchands d’épices, petits restaurants et riads fastueux. Dans cette ville aux allures médiévales, le temps semble suspendu… Au sud c’est Agadir et sa baie centre jours par an ; ses innombrables bras et discothèques en font l’une des villes les plus fréquentées du bord de mer. À l’est s’étend l’Anti-Atlas, avec le site grandiose de Tafraoute et sa palmeraie dense et colorée tapie au creux d’un imposant cirque montagneux. De là une route file vers les gorges d’Âit-Mansour, où des rochers aux

car rental agadir morocco car rental morocco formes étranges se détachent sur un surprenant paysage rougeoyant, une

car rental agadir morocco autre rejoint la vallée des Ameln, aux villages perchés à flanc de montagne. L’Anti-Atlas c’est aussi Taroudant, dont les souks recèlent de très beaux bijoux, et Taliouine, où l’on cultive le safran. En ces lieux préservés, là où les montagnes se fondent dans le désert, des coopératives perpétuent la fabrication de la fameuse huile d’argan.     

Se repérer- Au sud-ouest du col du Tizi-n-Test s’étend la région de L’Anti-Atlas, où se trouvent les villes de Taroudant, Tafraoute et Taliouine. À moins d’une heure de voiture, on accède à la côte, Agadir étant à 150 km au sud d’Essaouira.car hire agadir
À ne pas manquer- Une promenade sur le porte et dans la veillée ville d’Essaouira, les paysages grandioses qui bordent le site de Tafraoute, la vallée des Ameln, les gorges de d’Âit-Mansour et une visite de la coopérative de safran de Taliouine.

#RENTCAR #location de voiture

Une métropole touristique née d’une catastrophe- Jusqu’à la tombée de la nuit du 29 février 1960, car rental agadir morocco Agadir était une petite ville blanche, composée d’une kasbah ceinte de remparts et d’un quartier « européen » qui, établi au fond de la baie, commençait à affirmer sa vacation balnéaire. Las, quinze secondes à peine suffirent, vers 23h45, pour faire disparaître la ville sous les décombres. Le séisme n’était pas d’une très forte intensité, mais l’épicentre se trouvait à proximité immédiate de la cité et à une profondeur particulièrement défavorable. 15 000 morts, 20 000 sans-abri, 3 650 immeubles détruits, tel était le bilan de la catastrophe. Dans la kasbah, l’un des quartiers les plus touchés, rien ne peut être sauvé. Seuls quelques pans de la muraille avaient résisté. On décida de reconstruire les remparts, mais à l’intérieur, les bulldozers travaillèrent des mois à aplanir les décombres, ensevelissant sur place des milliers de cadavres. Dès 1961, le Roi Hassan II décida de reconstruire la ville martyre un peu plus loin : la métropole touristique que nous connaissons aujourd’hui était née.car rental agadir

Similar Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *